Mon itinéraire pour visiter Rome en 3 jours

Pour une fois je me suis décidée à écrire cet article dès mon retour de Rome afin d’éviter qu’il ne traîne parmi mes brouillons et qu’il ne sorte que dans 6 mois !

Pourquoi Rome ? A vrai dire c’était le cadeau d’anniversaire de Monsieur H. Je savais qu’il voulait aller à Rome depuis longtemps et on a profité d’avoir tous les deux des congés au nouvel an pour partir. Cela devient d’ailleurs un peu une tradition, l’année dernière nous étions à Berlin, cette année ça sera Rome !

Une petite vidéo qui vient bien résumer ce joli séjour en amoureux !

Conseils pratiques pour préparer votre voyage à Rome

  • Monnaie : Euro
  • Langue : Italien mais anglais couramment parlé et la plupart des italiens connaissent quelques mots de français.
  • Formalités : carte d’identité ou passeport pour les citoyens (UE)
  • Heure locale : pas de décallage
  • Prises et adaptateurs : prises comme en France

Quand partir à Rome ? 

Comme toujours, il vaut mieux éviter la haute saison et visiter Rome pendant des périodes plus creuses. L’été, il y fait très chaud et généralement de nombreux touristes sont présents.

Si vous en avez la possibilité je vous conseille les mois d’avril-mai ou en octobre-novembre. Attention à la semaine Sainte, de nombreux catholiques du monde entier viennent à Rome pour entendre la bénédiction du Pape le Dimanche de Pâques. Les hôtels seront pris d’assaut et les prix vont flamber.

  • Juin : températures entre 23°C et 28°C // 7 jour de pluie en moyenne dans le mois
  • Septembre : températures entre 22°C et 27°C // 7 jours de pluie en moyenne dans le mois

Rome au mois de Janvier

Quand on regarde les articles sur les meilleures périodes pour partir à Rome, Janvier est clairement le mois le plus défavorable.

Et pourtant je suis ravie d’être partie à ce moment là. Nous avons eu 4 jours de grand soleil et les températures étaient douces pour la saison 13/14°C. Nous étions en période de vacances de Noël donc le monde était bien présent mais je pense qu’en plein mois d’Août ça doit être bien pire.

Quel budget pour un séjour à Rome ?

En mode confort (airbnb + resto midi & soir) environ 900€ soit 450€ par personne pour un séjour de 5 jours et 4 nuits à Rome. Détails de nos dépenses :

  • 200€ de billets d’avion Nantes/Porto A/R pour deux avec la compagnie Easy Jet & Transavia
  • 300€ les 4 nuits en Airbnb
  • 180€ de restos / bars
  • 200€ de visites & transport avec Omnia Card
  • 28€ de train navette/aéroport

Les transports à Rome

Pour rallier l’aéroport : 

Vous avez toujours la possibilité de prendre un taxi mais nous avons opté pour les transports en commun.

Deux possibilités :

Le Leonardo Express relie l’aéroport de Roma Fiumicino à la gare de Termini. Les quais sont bien indiqués et se trouvent directement dans l’aéroport. Le trajet dure 32 minutes avec des départs toutes les 15 minutes (toutes les 30 minutes pour certaines plages horaires). C’est la solution la plus pratique et rapide mais pas la plus économique. Comptez 14€ l’aller simple par personne. Vous pouvez acheter vos billets directement sur des bornes.

Deuxième solution, la navette aéroport qui relie l’aéroport à la gare de Termini. Le trajet dure 55 minutes avec un départ toutes les heures. C’est la solution la plus économique, comptez 5€80 par personne.

Pour le coup, nous avons testé le Leonardo Express à l’aller et la navette au retour car nous étions un peu pressés à l’aller et nous avions le temps au retour. 

Dans la ville

La ville est bien desservie en transport en commun, mais pour être honnête, nous avons quasiment tout fait à pied sauf pour le quartier du Vatican qui était un peu éloigné, nous avons pris le métro.

Où dormir ?

Vous aurez plusieurs possibilités pour vous loger dans la ville, hôtels, Airbnb … J’ai opté pour le Airbnb, c’est l’option qui pour moi possède le meilleur rapport qualité prix.

Sachez qu’en Italie, la taxe de séjour existe même sur Airbnb, elle est a verser en cash à votre arrivée. Environ 3€50 par jour et par personne.

L’appartement est situé dans le quarier de San Lorenzo, à 10 minutes de la gare de Termini mais un peu excentré du centre. Je ne regrette pas ce choix, après les longues journées de marche, ça fait du bien de se retrouver au calme le soir  ! L’appartement est situé dans d’anciennes écuries ce qui lui apporte beaucoup de cachet,  Emanuele a du goût et la déco est chouette. Le gros plus, la grande terrasse sur le toit mais en Janvier on a pas pu beaucoup en profiter. Emanuele nous a accueilli chaleureusement avec une bouteille de vin, une petite attention qui fait plaisir. Si l’appart vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici.

Nous sommes arrivés à Rome le 1 janvier vers 16h donc autant dire que la journée était déjà bien entamée. Juste le temps d’arriver au Airbnb, de faire un tour du quartier et d’aller au resto conseillé par Emanuele.

La Taverna de Pasquino : Monsieur H. a dégusté des pâtes au homard et moi des pâtes aux aubergines & ricotta. C’était très bon mais un peu juste en quantité surtout pour monsieur, nous avons trouvé que les locaux étaient un peu mieux servis en quantité que nous. Pour 2 plats, 2 tiramisus, 1 bière, une bouteille d’eau nous en avons eu pour 47€.

Piazzale Tiburtino 17/18 Piazzale Tiburtino 17 18, 00185 Rome

Que faire à Rome – Jour 1 : à la découverte de la Rome Antique

Après une bonne nuit de sommeil, nous décidons de goûter le fameux café italien dans un petit kiosque situé dans un parc à deux pas de notre appart : Chiosco San Lorenzo. Nous y sommes revenus plusieurs fois tellement l’ambiance était détente et bon enfant. Je vous recommande ce petit bar pour venir prendre un café le matin ou un cocktail en soirée.

C’est d’ailleurs ici que l’épopée des cafés italiens de Monsieur H. a commencé. En fait la dénomination des cafés en Italie et en France n’est pas la même

Le ristretto ici = l’espresso en Italie. L’espresso ici =  “Caffé” en Italie. Le double espresso ici = Doppio en Italie. L’americano ici = Caffé très dilué en Italie. Enfin bref, Monsieur H. a du tester plusieurs formules avant de trouver son Doppio idéal 🙂

Omnia Card

Après le café, nous sommes allés récupérer notre Omnia Card dans l’un des points de retrait en centre ville.

En deux mots, l’Omnia Card est un pass pour visiter Rome. Vous choisissez la durée de votre séjour et vous aurez des entrées gratuites à certains monuments, des tarifs réduits pour d’autres mais aussi la gratuité des transports en commun. Je vous explique juste ici pourquoi j’ai trouvé que l’Omnia Card était un bon plan !

En allant chercher notre pass nous avons eu notre première rencontre avec la Rome Antique. Première étape, la Cordonata Capitolina & la Place du Capitole. Vous pourrez y voir une reproduction de la Louve Capitoline avec Rémus & Romulus.

Carcer Tullianium

L’entrée de la prison romaine était incluse dans l’Omnia Card mais nous avions du réserver un créneau en amont de notre visite. Grosse déception pour ce lieu ! La visite dure 15 minutes et encore nous avons pris notre temps. Une 1ère partie avec un petit musée, puis on descend d’un étage dans une petite chapelle où se trouve la tombe de Vercingétorix, puis on descend encore d’un étage pour voir la cellule dans laquelle étaient enfermés les apôtres Paul et Pierre. Et c’est tout … Si vous avez l’entrée gratuite via votre Omnia allez y mais ne payez pas 10€ pour ça !

Monumento Vittorio Emanuele II

Après la déception de la prison romaine, nous sommes retournés sur nos pas. Star de la piazza Venezia, nous sommes passés devant l’immense monument entièrement fait de marbre blanc et bâti en l’honneur de Victor-Emmanuel II. D’un blanc immaculé il a été réalisé entre 1885 et 1911 pour célébrer les 50 ans de l’Unité Italienne. Ne loupez pas, l’autel de la Patrie qui abrite la tombe du Soldat inconnu italien et sa flamme éternelle, gardée de jour comme de nuit.

L’entrée au monument est gratuite. Pour le belvédère, la montée en ascenseur coûte 7 € (tarif réduit 3,50 €) mais c’est gratuit par l’escalier.

Le Panthéon & Piazza Navona

Suite de notre périple avec le Panthéon, c’est l’un des chefs-d’œuvre les mieux conservé de la Rome Antique. Il est visitable mais vu le monde qu’il y avait nous avons abandonné l’idée.

A deux pas du Panthéon, on trouve la Piazza Navona. J’ai aimé l’ambiance qui y régnait, dessinateurs, théâtre de rue, musiciens, touristes, tout le monde se mélange et c’est un endroit agréable.

Sur la place trône la fontaine des Quatre-Fleuves, elle est ornée de quatre statues représentant le Danube, le Nil, le Gange et le Rio de la Plata, symboles des quatre continents connus à l’époque.

Après cette matinée bien remplie, nous nous sommes mis en quête de trouver un restaurant pour déjeuner même si il était 15h passé.

La Segrete : Nous avons tous les deux dégustés les fameuses Pasta à la Carbonara. Contrairement à la version française, ici pas de lardons ou de crème. Notre plat est composé de pâtes fraîches, de pancetta, des jaunes d’œufs et du parmesan. Les pâtes carbo étant mon plat préféré en France, j’ai eu peur d’être déçue et finalement elles étaient excellentes. Pour 2 plats, 1 tiramisu, 1 bière, une bouteille d’eau & un café, nous en avons eu pour 30€. Une bonne adresse avec un bon rapport qualité/prix.

Via della Scrofa, 31, 00186 Roma RM, Italie

Balade sur les berges du Tibre

Petite balade digestive le long du Tibre. Les berges sont agréables et propices à la balade. On y découvre de jolis ponts et des vestiges de l’antiquité, j’ai trouvé l’endroit reposant et bucolique.

Couché de soleil à la Piazza del Popolo

En remontant le fleuve, le soleil commençait à tomber et nous sommes arrivés sur la Piazza del Popolo.

Vous ne pourrez pas louper l’obélisque égyptien de 24 mètres de haut qui est situé au centre de la place. Initialement érigé au Circus bMaximus, l’obélisque a été transféré sur la Place del Popolo en 1589.

En montant les escaliers à l’est de la place vous découvrirez les Jardins del Pincio. La terrasse des Jardins du Pincio est l’un des meilleurs endroits pour profiter des couchers de soleil à Rome. Il y avait du monde mais ça en valait la peine !

Trinité des Monts & La Fontaine de Trévi

Après ça, nous avons longé la Villa Medici pour arriver à l’église de la Trinité-des-Monts et des fameux escaliers. Juste après nous avons rejoint la Fontaine de Trévi remplie de monde, juste le temps de faire une petite photo et nous voilà reparti vers notre appartement afin de fuir la foule !

Nous décidons de diner dans une petite pizzeria en face de notre logement.

Pizzeria II Grano : Un super dîner avec un rapport qualité prix incroyable. Nous avons pris des croquettes pour commencer, puis pour moi une pizza délicieuse (en prévoir deux si vous êtes gros mangeurs), Monsieur H. a choisi des gnocchis mais il lorgnais devant ma pizza. Pour terminer un tiramisu, un café et une bière, le tout pour moins de 30€. Petit plus la proprio parle français 🙂 

Via della Scrofa, 31, 00186 Roma RM, Italie

Et voilà fin de notre première journée à Romaine avec pas moins de 22 km dans les jambes !

Que faire à Rome – Jour 2 : Cap sur la Cité du Vatican

La Cité du Vatican étant un peu loin de notre logement nous avons pris le métro (inclus dans notre Omnia Card). Le Vatican est desservi par deux arrêts de métro de la ligne A. Si vous commencez par la visite des musées,
descendez à Cipro. Si vous commencez par la Basilique, descendez à Ottaviano. C’est le choix que nous avons fait.

Petite pause café avant d’entamer la journée.

Bar Latteria Giuliani : Un bar typique où l’on trouve beaucoup de locaux qui viennent prendre leur café directement au comptoir. Très bon cappuccino et pour 2€ que demander de plus. On est fin prêt pour attaquer cette journée !

Le Vatican est le plus petit état au monde avec sa superficie de 0,44 km². Il compte 890 habitants et le Pape y fait figure d’autorité suprême.

Mon conseil est de préparer votre visite en avance car sinon vous risquez de passer des heures dans les files d’attente. Pour optimiser votre temps, l’Omnia Card est une bonne option lorsque vous visitez le Vatican. Il comprend des entrées coupe-files pour la basilique St Pierre mais aussi pour le Musée du Vatican et cela va vous faire gagner beaucoup de temps.

La Place Saint-Pierre

La Place Saint-Pierre est l’une des places les plus célèbres au monde mais
elle est aussi connue pour y accueillir la Basilique Saint-Pierre. On a l’habitude qu’elle soit médiatisée lors des messes pontificales où elle est
noire de monde.

La place est impressionnante avec ses splendides colonnades comprenant 140 statues de saints réalisées en 1670 par les disciples de Bernini. Au centre, on trouve l’obélisque du Vatican qui nous vient d’Egypte, c’est un point de passage incontournable !

La Basilique Saint-Pierre

Grâce à notre couple file nous n’avons pas eu à faire la queue car ce vendredi il y avait presque 2h d’attente pour rentrer dans la basilique. La Basilique Saint-Pierre est majestueuse, elle impressionne par la richesse de ses ornementsLe baldaquin du Bernin avec ses 30 mètres de haut
est la pièce maîtresse. Tout en bronze, il domine le grand autel d’où le
pape célèbre la messe.

C’est ici que j’ai vraiment compris la richesse de cet état. Du coup je trouve que ça fait un peu réfléchir, la richesse du Vatican d’un côté, la pauvreté dans le monde de l’autre. Une basilique avec tant de profusions et de beauté mais d’un autre côté des églises qui tombent en ruine … Le lieu reste magnifique mais je trouve qu’il donne vraiment à réfléchir.

Si vous souhaitez participer à une messe, les horaires sont ici.

L’entrée de la Basilique est gratuite. Par contre, je vous conseille vivement de prendre un coupe file, en plus l’audioguide en français est inclus. Il faut aussi avoir une tenue correcte pour entrer dans la basilique. Cela consiste à respecter deux règles : se couvrir les épaules et se couvrir les genoux.

Les Grottes du Vatican, la Nécropole & la Coupole

Les Grottes font partie intégrante du parcours de la basilique et sont également visitables à partir de la Nécropole. On y retrouve les tombes des Papes mais aussi quelques membres des familles royales d’Europe.

A ne pas confondre avec la Nécropole, le lieu du tombeau de Saint Pierre. La nécropole se visite avec le Scavi Tour. Il faut réserver beaucoup de temps à l’avance car seulement 200 personnes sont autorisées à y pénétrer chaque jour. Nous ne l’avons pas fait.

L’ascension à la coupole est payante mais apparemment cela vaut le coup. Le timing étant un peu serré nous ne l’avons pas fait. Les billets d’entrée peuvent uniquement être payés en espèces et coûtent 6 ou 8 € si vous prenez ou non l’ascenseur.

Monsieur H a un petit creux après cette matinée bien chargée, nous nous arrêtons chez Mordi.

Mordi Sandiwchouse : Un petit snack familial qui cache des paninis délicieux. Un choix varié et des produits frais et de qualité. Pour 5€50 c’est un excellent rapport qualité prix.

Musée du Vatican & Chapelle Sixtine

Nous avions réservé nos billets en ligne via notre Omnia Card pour 14H. On nous avait donné rendez vous 10 minutes avant au niveau de la place St Pierre et une personne de l’Omnia a emmené notre groupe pour passer en coupe file. Nous sommes passés devant tous le monde, mais pour ceux qui n’avaient pas de coupe file il y en avait bien pour 3h d’attente. Une fois nos billets récupérés nous voilà libre de visiter le musée.

Le Musée du Vatican, c’est un gigantesque complexe de plusieurs musées. Toutes les salles sont connectées les unes avec les autres. Plus vous avancerez dans les salles plus vous avancerez dans le temps. De l’antiquité égyptienne, on passera à la romaine puis à la renaissance … Ensuite, on a continué vers la Chapelle Sixtine via le parcours “court”. Honnêtement ce qui m’a le plus plu ce sont les plafonds qui sont juste sublimes. Après le fait que ça soit noir de monde ça n’aide pas à apprécier la visite je trouve. Nous sommes tous les uns sur les autres, sans parler des groupes en visite guidée qui se sentent seuls au monde.

Nous voilà enfin arrivés à la Chapelle Sixitine ! Sachez qu’il n’y a pas de billets uniquement pour visiter la chapelle Sixtine, il faut prendre le pass complet des musées du Vatican. Il n’y a pas d’autre alternative que de passer par les musées pour pouvoir y accéder. Et là, grosse déception on a eu aucun effet wouahhhh. Le monde agglutiné a fait que nous sommes vite passés et que nous n’avons pris aucun plaisir.

Attention, il est interdit d’y faire des photos ! Comptez minimum 3h de visite pour faire le tour tranquillement du Musée du Vatican.

Mon expérience Airbnb : My Perfect Pasta

Pour Noël, Monsieur H. m’a offert une expérience via Airbnb : apprendre à faire nos propres pâtes fraîches, quand j’ai découvert ça j’étais super contente ! Après cette longue journée au Vatican, nous étions donc à deux pas de chez Kat, notre hôte du soir.

My Perfect Pasta, une expérience que nous avons adoré et que nous réitérons dès que possible. Kat a su nous mettre à l’aise de suite dès notre arrivée. Nous étions un excellent groupe composé de 4 Américains et nous étions 3 Français. Kat a su jongler entre les deux langues sans problème. C’est une femme passionnée et passionnante qui connait beaucoup de choses.

Dans un premier temps nous avons appris à faire la pâte à pâte :). Le temps du repos, nous avons pu déguster un excellent apéro fait de produits frais et locaux (mentions spéciales aux oignons marinés et au vin produit par le frère de Kat). Puis, nous avons terminé avec la dégustation de nos pâtes accompagnées de plusieurs sauces maison, un régal ! Une expérience unique que je recommande à 100% et que nous réitérons dans d’autres pays. Si cela vous intéresse voilà le lien de l’expérience : https://www.airbnb.fr/experiences/353648

C’est le ventre bien rempli, que retournons direction San Lorenzo pour rejoindre notre appart.

Que faire à Rome – Jour 3 : Colisée, Trastevere & San Angelo

De Gladiator au Colisée

Réveil en douceur, avec toujours un petit café de chez Chiosco, notre endroit préféré du matin. Nous avions RDV pour la visite du Colisée à 11h, l’entrée en coupe file est elle aussi inclus dans l’Omnia Card, il faut juste rajouter 2€ pour les frais de réservation sur le site du Colisée.

rome-colisee

Le Colisée, également appelé Amphithéâtre Flavien, est un immense amphithéâtre situé au cœur de la Rome antique. Il fut édifié entre 70 et 80 ap. J.-C. A l’époque, il pouvait accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs ! On allait y voir les « jeux du cirque » avec les traditionnels combats de gladiateurs, la présentation des animaux sauvages … un peu comme au Puy du Fou en fait sauf que là c’était pour de vrai !

A l’époque romaine, les spectateurs pouvaient s’installer en moins de 15 minutes ! Aujourd’hui, on est plus sur 3h de queue sans coupe file et on ne peut pas dépasser 3000 visiteurs en simultané.

rome-colisee

Malgré les travaux et une fois de plus le monde, nous avons beaucoup aimé la visite de ce lieu grandiose. En plus, un touriste avait mis la musique de Gladiator en fond sonore, ça m’a mis les poils !

Le Forum Romain & le Mont Palatin

Situé à plus de 40m de haut, le mont Palatin est l’une des sept collines de Rome sur laquelle vous pourrez découvrir, au cœur d’un magnifique jardin, les ruines du Forum Romain. Les ruines nous ramènent tout droit dans la Rome Antique, cependant nous avons préféré le Mont Palatin avec son cadre de verdure enchanteur et sa magnifique vue sur la ville.

L’accès est payant, mais c’est un billet jumelé avec le Colisée. Donc si vous avez déjà votre billet pour le Colisée, vous pouvez y rentrer gratuitement. Nous vous conseillons d’acheter ce billet double aux caisses du Palatin/Forum où il y a moins de monde et pouvoir ainsi accéder très rapidement au Colisée. C’est cependant le seul endroit où nous avons fait un peu la queue car pas de coupe file ici.

Se perdre dans les ruelles de Trastevere

Le quartier du Trastevere à Rome se trouve au sud du Tibre. En quelques années c’est devenu l’un des quartiers les plus touristiques de Rome. Malgré tout il reste un quartier charmant et se fut mon coup de cœur pour ce séjour !

Nous y sommes allés en mode flânerie sans rien en attendre et nous avons adoré ! On y découvre de nombreuses ruelles colorées et typiques, très agréables à parcourir. Malgré l’image un peu bobo que le quartier peut renvoyer, il y reste encore beaucoup d’artisans et de commerçants. La place la plus touristique est celle de l’église Sainte Marie du Trastevere.  

Après cette petite ballade, nous commençons à avoir faim et nous tombons sur une petit trattoria traditionnelle.

La Tavernetta 29 da Tony e Andrea : Le restaurant ne paye pas de mine à l’arrivée, mais l’accueil y est chaleureux. Petite déception pour mes carborana que j’ai trouvé un peu grasses mais coup de cœur du chéri pour les rigatoni alla tavernetta. De plus c’est le meilleur tiramisu que nous avons mangé ! Environ 35€ pour deux avec de la bière, de l’eau, deux plats, tiramisu et café.

Castel Sant Angelo

Il nous restait une visite à faire avec notre Omnia Card et vu qu’il nous restait un peu de temps après le Trastevere, nous avons décidé d’aller visiter ce château.

La construction de l’édifice a commencé en l’an 135, sous les ordres de l’empereur Hadrien, qui avait l’intention de l’utiliser comme mausolée pour lui et sa famille. En l’an 590, la peste dévaste la ville, le Pape Grégoire Ier aurait alors eu une apparition de l’Archange Saint-Michel au sommet du château, annonçant la fin de l’épidémie. C’est pour lui rendre hommage qu’une statue d’ange a été placé sur le toit du château.

En soit, le château n’a pas beaucoup d’intérêt je trouve, par contre la vue sur le toit terrasse est juste sublime, je vous laisse juger par vous même !

Après cette visite, nous avons continué à nous balader pour rentrer à l’appart. Je ne vous raconte pas le dernier jour, car se fut la fameuse journée transport pour rentrer à Nantes.

J’espère que ce petit récit vous aura plu et qu’il vous donnera plein d’idées si vous partez à Rome !

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.