Visiter Porto en 3 jours

Pour tout vous avouer, c’est un peu par hasard que je suis tombée sur Porto comme point de chute. Je cherchais une destination pour partir avec ma sœur pour ses 25 ans. En cherchant un peu sur Skyscanner j’ai vu que les billets pour Porto étaient relativement bas. Après quelques recherches sur la ville, j’ai tout de suite été séduite par ces façades colorées. Petite rétrospective de ce city trip dans la seconde ville du Portugal !

Conseils pratiques pour préparer votre voyage à Porto

  • Monnaie : Euro
  • Langue : Portugais mais anglais couramment parlé et la plupart des locaux connaissent quelques mots de français.
  • Formalités : carte d’identité ou passeport pour les citoyens (UE)
  • Heure locale : 1h de décalage avec la France quand il est 10h en France il est 9h à Porto
  • Prises et adaptateurs : prises comme en France

Quand partir à Porto ? 

Comme dans la plupart des cas, il vaut mieux éviter la haute saison et visiter Porto pendant des périodes plus creuses.

Si vous en avez la possibilité je vous conseille le mois de juin ou septembre. Attention au mois de mai et ses nombreux ponts qui ont tendance à attirer beaucoup de monde. 

  • Juin : températures entre 15°C et 25°C // 1 jour de pluie en moyenne dans le mois
  • Septembre : températures entre 18°C et 26°C // 6 jours de pluie en moyenne dans le mois

Porto au mois de Mars

Ceux qui aiment le calme et la douceur du climat choisiront de se rendre à Porto au printemps. Cette période est adéquate aux visites et découvertes culturelles. De plus, les tarifs sont encore abordables, vous faisant profiter d’une belle occasion pour voyager avec un budget serré. Nous avons eu de belles journées avec des températures agréables environ 15°C.

Quel budget pour un week-end à Porto ?

Comptez environ 500€ soit 250€ par personne pour un séjour de 4 jours à Porto. Détails de nos dépenses :

  • 72€ de billets d’avion Nantes/Porto A/R pour deux avec la compagnie Easy Jet
  • 158€ les 3 nuits en Airbnb
  • 200€ de restos / bars
  • 10€ de tickets de métro
  • 40€ pour deux de visites

Les transports à Porto

Pour rallier l’aéroport : 

Vous avez toujours la possibilité de prendre un taxi mais nous avons opté pour les transports en commun. La ligne E du métro (couleur violette) relie l’aéroport à la station Estádio do Dragão, en passant par les grosses stations du centre-ville comme Trinidade, Bolhão ou Heroísmo.  Le trajet dure environ 40 minutes.

Les rames circulent de 6h à 1h du matin, toutes les 20 ou 30 minutes. On peut acheter les tickets de métro dans l’aéroport.

Il est conseillé d’acheter une carte magnétique rechargeable « Andante » qui est également valable pour les transports en bus. Le prix dépend de la distance et des zones traversées. L’aéroport est en zone 4 soit 1,95 euros + le prix de la carte rechargeable (0,60 euro).

Dans la ville

La ville est bien desservie en transport en commun, quoique qu’il vous faudra parfois attendre un peu pour prendre vos bus ou métro. Mais pour être honnête, nous avons quasiment tout fait à pied, la ville n’est pas immense et nous avons adoré nous perdre dans les petites ruelles. Par contre comme à Lisbonne, ça grimpe bien ! 

Où dormir ?

Vous aurez plusieurs possibilités pour vous loger dans la ville, hôtels, aribnb, auberges de jeunesse. J’ai opté pour l’option airbnb qui était pratique et avec un bon rapport qualité prix.

L’appartement de Pedro et Joana est cosy et fonctionnel. Il est idéalement situé dans la rue Das Flores, l’une des rues les plus animées de Porto ! L’entrée se fait via une serrure sécurisée ce qui nous permet d’arriver à l’heure que l’on souhaite, c’est top ! Le petit plus, une bouteille de vin laissée par nos hôtes, une délicate attention à notre arrivée !

Que faire à Porto – Jour 1 : dégustation de tapas

Nous sommes arrivées en fin d’après-midi sur Porto, juste le temps de déposer nos affaires au airbnb et c’est déjà l’heure pour nous d’aller diner.

Nous avons trouvé un petit resto à tapas, un peu excentré des attrapes touristes au bord du Douro : A Bolina. Au menu ? Dégustation de vins portugais et de tapas. Le cadre est très sympa, les produits sont frais et ils proviennent de petits producteurs locaux. Les serveurs font l’effort de parler quelques mots en français si besoin.

Niveau prix, on a du manger pour 15€ par personne. Une chouette adresse à retenir ! Après cette première soirée sympathique, nous sommes rentrées dormir pour être en forme pour notre second jour.

Que faire à Porto – Jour 2 : Bansky & prendre le tramway direction le littoral

Porto, jour 2. La veille en rentrant à l’appart nous avons repérés un salon de thé qui nous donnait envie. On a donc décidé de prendre le petit déjeuner là-bas. Le chocolat chaud au Portugal c’est quelque chose, il est très épais et on peut même y tremper des churros dedans. Et bien le chocolat de la Chocolataria das Flores ne déroge pas à la règle c’est une vraie tuerie !

Une fois nos ventres bien remplis, nous commençons à nous balader dans la ville. On a marché jusqu’au quartier de la Ribeira, en passant par la Cathédrale Sé do Porto. Le quartier Ribeira se trouve dans la vieille ville de Porto, on y retrouve les quais du Douro bordés de maisons très colorée et typiques remontant jusqu’au Palais de la Bourse. 

Ici, le temps semble être arrêté. Les draps pendent aux fenêtres et les anciens partent dans des discussions très animées, finalement c’est comme ça que j’imaginais le Portugal.. L’étroitesse des ruelles et les escaliers en pierre renforcent encore le charme de ce quartier.

L’univers de Banksy en photos

C’est en se baladant sur les bords du Douro que nous sommes tombées sur une expo de Bansky au Centrès des Congrès. Nous avons hésité avec ma sœur car dans le même bâtiment il y avait une expo sur “Escher”. Il a fallu faire un choix et Bansky l’a emporté !

L’exposition “Banksy’s Dismaland and others” présente 44 œuvres photographiques de Barry Cawston. Barry Cawston est actuellement considéré comme le photographe officiel de Banksy et même s’il ne l’a jamais rencontré il suit son travail depuis des années.

Le mystère qui entoure l’identité de Bansky  et de tout son travail est surprenant et presque incroyable. Personne ne sait qui il est, mais tout le monde le connaît. Cet artiste utilise principalement la technique du pochoir pour faire passer ses messages, qui mêlent souvent politique, humour et poésie

En 2015, il ouvre son parc d’attractions Dismaland qui est une sombre parodie de Disneyland. L’exposition “Banksy’s Dismaland and others” nous présente une partie des œuvres présentes au Dismaland sous la forme de photos. Les photos concernant Dismaland ont suscitées de nombreuses questions pour savoir comment l’artiste avait procédé et comment les « participants » avaient réagi.

Banksy’s Dismaland and Others – Alfândega do Porto – Rua Nova da Alfândega – Porto – 10:00 à 19:00 – Fermé le mardi – Tarifs : 11€ – Adultes – 6€ pour les 5/12 ans

Direction le littoral

Comme à Lisbonne, il y a toujours à Porto d’anciens tramways en circulation, pour le plus grand plaisir des touristes.

Le tram n°1 nous conduit directement au bord de la mer en longeant les rives du Douro. Les 30 minutes de trajet permettent de profiter du paysage (asseyez-vous à gauche pour en profiter). Le terminus « Passeio Alegre » est à 10 minutes à pied du phare et des plages

Il y avait du vent le jour où nous sommes venues et voir les vagues se briser contre la jetée est impressionnant. Comptez 4€ A/R en tramway.

La Rua Santa Catarina

Retour en ville en fin d’après midi, on s’est ensuite dirigées vers la rue commerçante “Rua Santa Catarina” et son fameux Majestic Café. C’est le café historique de Porto ! Nous avons eu de la chance il n’y avait pas de queue quand nous sommes arrivées. Par contre, la nourriture et les boissons sont chères au Majestic. Le lieu est très beau mais un peu trop bobo pour nous.

En sortant du Majestic on découvre un magnifique couché de soleil, on décide donc de se rendre sur le pont Dom-Luis pour avoir une jolie vue.

Que faire à Porto – Jour 3 : Ballade en ville et découverte des caves

Pour ce second petit-déjeuner nous avions envie d’un brunch. Nous ne sommes pas allées bien loin car dans notre rue nous avions le Mercador café. Un bistrot dans un cadre branché et sympa. Un large choix dans l’offre de plats pour le petit déjeuner brunch. Très bon mais les prix sont un peu élevés (plutôt les prix à la française).

Photo @airfrance

La Librairie Lello

Le Lonely Planet l’a nommée 3ème meilleure librairie du monde voilà donc un endroit que l’on ne pouvait pas loupé pour notre séjour à Porto.  C’est en 1906 que la librairie Lello est inaugurée. Les frères Lello ont fait appel à un ingénieur renommé en style néogothique pour la réaliser.

J.K Rowling l’auteure de la célèbre série Harry Potter, a vécu à Porto durant deux ans avant de rejoindre l’Ecosse. On raconte que l’escalier double de la librairie aurait servi de modèle pour l’un des établissements du Chemin de Traverse décrit dans son livre. C’est pourquoi on retrouve beaucoup de livres et de goodies de l’univers Harry Potter là-bas.

Avec la tonne de touristes, l’entrée est payante aujourd’hui. L’entée se fait en 2 étapes. On doit d’abord s’arrêter une vingtaine de mètres plus haut, pour acheter ses billets dans un magasin dédié à cet effet.

À l’arrière de ce magasin, il existe encore une partie où l’on peut acheter des goodies. Mais également des consignes pour y laisser des affaires car les gros sacs à dos sont interdits dans la librairie. Pour le prix c’est 5 euros par adulte. Si vous achetez un livre, le prix de votre entrée vous sera déduit.

C ‘est une visite sympa car la librairie est très belle. Mais c’est un peu cher et surtout la librairie est bondée de monde surtout les fans d’Harry Potter. Honnêtement si c’était à refaire je m’abstiendrais.

Place ensuite à la ballade sans but précis afin de découvrir la ville en se perdant dans les ruelles colorées.

Mercado Do Bolhão

C’est le plus vieux marché de Porto. Le marché du Bolhão est un marché couvert qui existe depuis 1914. Il est situé dans un grand bâtiment néo-classique et accueille de nombreux étals colorés. Le marché du Bolhão est connu pour la fraîcheur et la qualité de ses produits. On y trouve les fruits et légumes, du poisson et de la volaille ainsi que de la charcuterie, des fromages, tous issus de producteurs locaux.

En 2006, le marché a été classé monument historique, mais petite déception il était en travaux lors de notre passage. Il était déplacé dans un petit centre commercial qui avait un peu moins de charme.

Cave Cálem

Cálem est l’une des plus célèbres caves à vin de Porto. Elle est située à Vila Nova de Gaia, il suffit de traverser le pont Dom Luis et vous tomberez diretement dessus. On commence par une visite libre dans un musée didactique. Vous y retrouvez plein d’infos sur la région du Douro, la production de Porto et l’histoire de Cálem .

La visite se poursuit dans les caves, où l’on peut découvrir les chais. Cálem. La maison est très connue pour ses portos vintage, LBV et Tawnies vieillis. Le premier Porto Vintage a même été produit par Cálem en 1870. Il s’agit de la cave de Porto la plus visitée avec plus de 235 000 personnes accueillies par an. Vous terminerez par une dégustation de 2 ou 3 vins selon la formule choisie. Le petit plus, certains créneaux sont en présence d’un guide français

Les différentes formules :

  • Visite Standard avec musée interactif, visite guidée de la cave et dégustation de 2 vins pour 12€ par adulte, 6€ pour les enfants de 11 à 17 ans
  • Visite Premium avec musée interactif, visite guidée de la cave et dégustation de 3 vins pour 15€, 6€ pour les enfants de 11 à 17 ans
  • Tour, Taste & Fado avec musée interactif, visite guidée de la cave en anglais, dégustation de 2 vins et spectacle de fado de 45 minutes pour 21€
  • Visite Chocolate avec musée interactif et dégustation de 3 vins et 3 chocolats pour 20€
  • Visite Cheese & Chocolate avec musée interactif et dégustation de 3 vins, 2 fromages, tartelettes au chocolat, crackers et confiture pour 30€

Nous terminons la journée sur les bords du Douro à flâner et profiter de nos derniers instants à Porto.

Caldeireiros, dernier diner et jolie surprise

Nous sommes tombées un peu par hasard sur cette adresse. Belle carte de tapas, de spécialités portugaises et surtout une carte des vins sympa. 
Pour le reste c’est frais et très bon, je vous recommande la côte de veau qui était à tomber. Le service est décontracté mais attentionné dans l’esprit cantine.

Niveau prix, c’est très raisonnable et une autre adresse que vous recommande si vous êtes dans le coin.

Caldeireiros – Rua dos Caldeireiros 139 4050-139 Porto – Site Web

Je vous laisse ici car le reste du voyage se résume à un retour à l’aéroport rien de très intéressant.

J’espère que le city trip et cette visite de Porto en 3 jours vous a plu et vous donne surtout envie d’y aller ! J’ai adoré cette ville colorée et elle sera parfaite pour les petits budgets. Elle regorge de lieu à visiter pour un weekend en amoureux, un voyage en famille ou tout simplement être en entre amis. Je sais que j’y retournerais !

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.